De la rue, vous ne verrez rien de la maison...

Un grand mur en briques noires, sautant au dessus d'un bassin, une porte, opaque et les parois du carport, tout en bois....

En allant dans les champs vous verrez par contre que les prpriétaires se sont réservé toute la vue sur les champs.

Une base "solide" en briques noires joints noirs, qui porte un étage léger et aérien par son porte à faux en Red Cedar.

C'est l'histoire d'une maison moderne qui se cache entre deux grosses maisons bourgeoises du grand boulevard à Tourcoing, en cette fin 2013.

Très en retrait elle sera cachée derrière sa haie. Sa terrasse sera décalée des autres sera orientée pour aller chercher au mieux le soleil.

  

Au début, ce sont les fondations. Creusées jusqu'au niveau hors gel, leur dimension et leur profondeur est fonction de l'étude de sols, qui est une chose indispensable. Le bureau d'études béton calcule les ferraillages en conséquence. Sur les semelles ont été montées des rangs de parpaings jusqu'au niveau de dallage. Pour le dallage le sol est régalé et une couche de sable noir va venir faire un bon fond de coffrage, bien stable. C'est une prestation normale, mais combien de constructeurs le font, et combien se contentent d'étaler l'argile des fondations... Un film plastique est alors déroulé, les ferraillages sont mis en place, et l'électricien et le plombier viennent passer leurs fourreaux, gris et bleu. On voit aussi les émergences des canalisations d'eaux usées que le gros oeuvre a passé en dessous du sable.

Lire la suite...

 

C'est l'histoire d'une maison contemporaine à Bondues...

Moitié transformation, moitié neuve.

Démolir le hangar existant faisait perdre le droit de bâtir en mitoyen, et réduisait à peau de chagrin terrasse et jardin, on l'a donc gardé et investi.

Autour d'une terrasse en dalles de pierre bleue bien abritée des vents dominants, les coulissants qui ont remplacé les portes de garage offrent maintenant au grand séjour une exposition plein sud.

Le gazon vient tout juste de sortir. Au printemps il adoucira la perception.

Le cube des chambres recouvert de briques fait écran avec le bâtiment de la rue pour assurer la plus totale intimité

Les plaques en béton du hangar ont été simplement peintes en anthracite, et la brique de l'extension cache en fait une ossature très légère en bois.

 

Lire la suite...

Mi 2013 la maison est maintenant habitée depuis plus d'un an, les abords sont faits, terrasses, allées et carport.

La bipolarité nord/sud est très forte.

La transparence est totale au sud, pour les deux niveaux, qui vont vivre sur le jardin, au soleil.

        

Lire la suite...

Le chantier se termine, en octobre 2013...

Lire la suite...