Démolition puis reconstruction d’un tout petit collectif à vocation locative financées par un prêt en secteur aidé de l’état. Livraison décembre 2011

Pour volumétrie générale on a cherché une silhouette restant à l’échelle du reste des autres maisons de la rue, et c’est pourquoi on a retenu un gabarit à R+1 + combles aménagés, avec des volumes de toitures restant très modérés grâce à des épaisseurs de bâtiment à l’échelle de maisons individuelles, et des divisions des pans de toitures . La façade sur rue est pour cela divisée en plusieurs volumes juxtaposés. Volumes plutôt compacts aussi dans un but d’avoir des logements particulièrement performants en termes de déperditions

Les éléments de modénature sont d’allure classique, associant des éléments de composition connus et équilibrés pour les ouvertures. L’architecture des façades est traitée avec des matériaux couramment utilisés dont les qualités sont reconnues et appréciées. Les façades seront en monomur à haute performance d’isolation, recouvert ou d’un enduit finement taloché d’un ton clair moyen finement lissé, ou bien de briques, sur le pignon mitoyen et ses retours afin d’avoir à ces endroits un minimum d’entretien et nettoyage à assurer.

La partie la plus avancée coté rue a sa toiture terrasse traitée avec le développement d’une façon de petite corniche décorative composée d’un simple jeu d’avancée de briques, et d’un couvre mur en pierre massive claire. Un garde corps la complète pour rendre accessible cette terrasse.

Le recul sur rue sera suffisant pour permettre d’avoir un espace vert en tampon avec la voirie pour assurer le minimum d’intimité aux logements en particulier au rdc. Ce recul est bloqué en arrière par la limite des 15m pour s’établir en mitoyenneté, et l’épaisseur minimum à donner aux logements

 

En mitoyenneté gauche, il a été retenu de garder l’implantation en limite de propriété dans la bande des 15m, afin de tourner les fenêtres principales au maximum vers le sud - la rue – et éviter les vues sur les fonds voisins.\r\n

Les apports solaires directs étant privilégiés, les ouvertures les plus grandes et les plus nombreuses sont placées au sud, sur la rue.

En mitoyenneté droite, il est laissé un espacement de 5m libre. Il va permettre aux véhicules de se croiser à l’entrée pour rejoindre ensuite un parking aérien à l’arrière de la parcelle; de créer l’entrée de la résidence de façon latérale pour laisser à la façade sud sur rue tout son linéaire pour éclairer au mieux ses logements; de se garder la place nécessaire pour végétaliser  suffisamment la mitoyenneté

Coté arrière de la parcelle on trouve des logements traversants est-ouest, mais mis bien en retrait des mitoyennetés pour respecter l’intimité des jardins voisins, tout en restant à R+1. Pour cela, au R+2 si cet appartement prend son soleil par ses velux hauts, il trouve sa vue effective sur son pignon nord.

Les menuiseries sont en pvc blanc. Leur rythme plutôt vertical.

Pour ce qu''on ne voit pas, il faut savoir que le périmètre extérieur est isolé et porté en béton cellulaire de 30cm d''épaisseur. Ensuite tout est doublé soit en brique de 11, coté rue et là où l''entretien est délicat (mitoyen) ou de bois sans entretien (red Cedar), ou en enduit pour son économie. Pour sa longévité le pied de bâtiment recoit un enduit de ciment gris brossé, avec une frise au peigne pour en garder le savoir faire ancestral. Refends et planchers sont en béton

Sans ascenseur pour l''économie de charges, l''escalier à volées droites pour son confort est ouvert sur tous les paliers et est éclairé naturellement. C''est simple, efficace, et très économe en surface de parties communes.

Economie et écologie, les ventilations sont individuelles et double flux, les entrées d''air étant reprises par des cours anglaises en pied d''immeuble.