A Halluin, en plein centre, rue de Lille une petite résidence de 8 logements de standing.

  

Surfaces entre 90 et 100m², une cage centrale et un grand appartement de chaque coté à chaque niveau.

Professions libérales au rez de chaussée,entrée sous porche pour libérer un maximum de façade commerciale.

Le porche sert de passage à une servitude piétonnière de la ville, et donne accès aux garages préfabriqués en surface sur l'arrière du terrain.

Séjours et cuisine coté rue, à l'ouest; chambres et salles de bains coté est, au frais et au calme

Coté rue le mur est à isolation extérieure, doublé d'une belle brique de parement rejointoyée après coup.

Coté cour par souci d'économie on est resté à une solution mur de 22 doublé d'un placomur.

______________________________________________________________________________________________________________

 

Revisiter les enduits à bossages....

A Marcq en Baroeul, rue Guynemer, proche du croisé Laroche et de son tramway, une élégante résidence de grand standing, composée d'un premier bâtiment sur rue (notre photo) 

Classique, mais épurée. Grandes baies faisant rentrer un maximum de lumière dans les pièces.

Surfaces entre 90 et 100m², une cage centrale et un grand appartement de chaque coté à chaque niveau.

Professions libérales au rez de chaussée,entrée sous porche.

Le porche donne accès aux parkings aériens en surface, et à un deuxième bâtiment d'un plus grand standing encore sur l'arrière du terrain.

Ce dernier bâtiment plus bas, à R+2 dont le dernier niveau s'estompe derrière un comble à la mansard, se déploie sur un sous sol de garages souterrains. 

 

 

A Lomme, en retrait de l'avenue de Dunkerque.

Une résidence qui agrémente son volume très simple par des balcons, des corniches volumineuses et des petites parties mansardées... 

La partie basse à bossage diminue la masse des briques, et quand viendra le temps des inévitables nettoyages, cela restera abordable car hors de nécessité d'échaffaudages coûteux.

Le volume est simplissime et les trames juste en dessous des 6m garantissent la technique constructive la plus optimisée et donc un coût de revient très avantageux.

Quelques type 2 et une majorité de type 3 et 4.

Stationnement en surface et boxes préfabriqués sur le coté.

 

 

A Lomme encore dans un grand parc... Les jardins de la Pléiade...

3 petites résidences de 25 logements chacune. Une bonne taille pour les promoteurs comme pour les constructeurs ou ceux qui y vivront...

Une formule qui a fait école en son temps. 4 niveaux, le rez en enduit à bossages, de la brique au dessus avec un lignage pour alléger la silhouette.

Une grande corniche sous le dernier niveau pour faire un toit à la mansard sans perdre de surface; des tuiles béton pour le prix; des très grands balcons desservis par des très grands coulissants coté parc. (L'architecture "cubique" n'avait toujours pas retrouvé droit de cité...)

Trames de 5,85m, voiles parfaitement alignés, pas trop de décrochés de façade, toiture simple, rentabilité d'un plan à 80% entre Shab/SHON, stationnements en surface, font un prix de revient raisonable. Cela permet un prix de vente maîtrisé, et donc une commercialisation régulière.

 

Mettez pour cerise sur le gâteau un environnement attrayant.

Ce n'est pas un secret: c'est ce qui fait une opération rentable.

Encore faut-il savoir le faire...

    

A Lille, à la limite du quartier St Maurice Pellevoisin coté La Madeleine. Au haut de la rue du Ballon et à l'angle de l'avenue Salomon, c'est un emplacement privilégié.

Il se situe à coté du parc des Dominicains dont on sait qu'il ne peut être bâti, la vue est imprenable. D'ailleurs l'extrémité Nord de la parcelle est classée en secteur de parc.

Le bâtiment forme un L autour d'une tour en pivot. Ce L permet de de garder la plus grande intimité sur les jardins et les terrasses de très grande surface situées au dos des photos sur le coté sud ouest. Les petits balcons sur les façades sur rue correspondent aux plus petits appartements. S'ils ne servent pas spécialement pour s'y tenir, ils permettent d'offrir un espace tampon avec l'espace public extérieur.

La perception est faites de séquences qui permettent d'en diminuer l'impact visuel.

3 cages d'escaliers pour garder des cages et des paliers avec pas plus de 3 appartements par palier, gage de bonne tenue dans le temps. Les plus grands appartements atteignent la bagatelle de 175m²... Ce sont ceux qui sont situés tout en haut des cages, bien entendu.

Caractère fortement résidentiel avec des investisseurs, mais surtout des propriétaires occupants dans des appartements.

66 logements sur un double niveau de garages en sous sol, le bâtiment peut rester ceinturé de jardins.

Brique pour sa pérénité en majorité; menuiseries bois pour ses qualités thermiques et permettre de les colorer à volonté. Lignages de façades et dés de céramique blanche dessins des garde corps laqués en vert et des grilles noires confèrent à l'ensemble sont aspect résidentiel de standing. 

2 niveaux de sous sols ont voulu dire une réalisation après avoir mis en oeuvre une protection par un rideau de palplanches vérinées pour éviter tout sinistre avec les constructions voisines. Le travail sur l'étancheité des parois et le drainage de toutes les venues d'eaux n'a pas été inutile.

Chauffage collectif avec "distribution de chaleur" et comptages indépendants pour chacun. La chaufferie gaz se cache dans les combles.

Toute résidentielle de standing qu'elle soit, cette résidence n'en est pas moins restée dans les prix du marché, ce qui lui a permis une commercialisation record.

Résidence à Lille, angle de la rue Charles Quint et de la rur Ratisbonne, limite Wazemmes .

Petits appartements studios, T2, et T3 en duplex au dernier niveau

Rez de chaussée commerce ou profession libérale

Investisseurs en quête de défiscalisation...

 

Rue Solférino, rue des Stations

    

Résidence à Lille, en 2 bâtiments d'une trentaine d'appartements chacun. 65 au total. 

En ville ancienne, il n'aurait pas été possible de jouer autre chose que l'intégration. Que ce soit pour les volumes, les couleurs ou les modénatures.

Le premier, à gauche se situe rue Solférino en face des Halles. En champ de visibilité d'un monument historique la façade joue la plus  complète parenté avec les immeubles des rangs avoisinants. Séquences de façades, enduits apparentés, avec bossages, balcons en fonte. Nous avons réussi à estomper le fait que les hauteurs sous plafond n'ont rien à voir avec celles des bâtiments anciens. Brisis à la mansard, pour des chéneaux qui règnent avec les voisins. 

Le second, à droite ouvre sur la rue des stations. La rue fait plus appel à la brique que nous utilisons de façon préférencielle pour sa faculter à estomper les salissures naturelles.

Les 2 immeubles se rejoignent par le coeur d'ilot où on trouve les stationnements au sol et dans un petit silo. 

Petits appartements studios, T2, et T3 en duplex au dernier niveau

Rez de chaussée commerce ou profession libérale. La hauteur de façade est dans la hauteur des rez de chaussée commerciaux voisins et la place pour les enseignes reste généreuse.

Investisseurs en quête de défiscalisation...

Rentabilité des plans, le rapport Shab/SHON avoisine les 80%

 

Rue Delphin Petit

Même programme, même cible locative étudiante, autre style...

Résidence à Lille, rue Delphin Petit, quartier de la Catho .

Petits appartements studios, T2, et T3 en duplex au dernier niveau

Hormis le hall d'entrée le rez de chaussée est occupé par des stationnements.

Un logement en rez de chaussée en ville est souvent difficile à commercialiser...

Investisseurs en quête de défiscalisation...

 

 Rue Colbert

Même programme, même cible locative étudiante, autre style...

Résidence à Lille, rue Colbert, au coeur du quartier de la Catho .

Petits appartements studios, T2, et T3 en duplex au dernier niveau

Les stationnements sont répartis entre un sous sol et le terrain en arrière du bâtiment

Hormis le hall d'entrée le rez de chaussée est occupé par commerce ou profession libérale

Un logement en rez de chaussée en ville est souvent difficile à commercialiser...

Investisseurs en quête de défiscalisation...

53 logements, pour un prix très tiré, qui se voit vingt ans plus tard.

 

Rue de la Digue

Même cible locative étudiante, et encore un autre style... L'environnement immédiat est celui de constructions des années 1960; résidences de logements de standing à R+6 aussi.

Résidence à Lille, rue de la digue, quartier de la Catho, presque en face du palais Rameau .

Petits appartements studios, T2, et T3 en duplex au dernier niveau

Rez de chaussée et les 2 premiers étages sont entièrement occupés par un très gros laboratoire d'analyses médicales.

Les stationnements sont rejetés en fond de parcelle sur un silo

Investisseurs en quête de défiscalisation pour les 66 logements en étages...

Devant la concurrence entre promoteurs, le nôtre l'a emporté car nous lui avons permis de mieux rentabiliser les surfaces en exploitant au mieux le potentiel du POS. Résultat: 30% de surfaces en plus à vendre que la concurrence. Ca ne se voit pas de la rue, mais l'immeuble comporte une très importante aile en retour générant ces surfaces.

Rentabilité du plan proche des 80%

 

 

 

La commune de Marcq en Baroeul avait pour idée de terminer le cerné de sa place Thiers par un immeuble au gabarit similaire des immeubles existants, et souhaitait ancrer son architecture dans des stéréotypes classiques. 

La résidence proposée a répondu à ces attentes. Sur un sous sol de parkings on trouve une cellule commerciale et un garage en RDC. Au dessus on trouve des petits appartements pour investisseurs, avec duplex dans les hauts.